SRG SSR

Gestion qualité et contrôle interne

logo rtr

Contrôle qualité : méthode, enseignements, mesures

En 2012, RTR s’est penchée sur plusieurs de ses émissions tv avec l’aide de conseillers externes. Le groupe de travail a soumis le magazine d’information « Telesguard » à un examen ­qualité (Q-check) et a procédé à des améliorations, en accord avec le chef de rubrique et les producteurs. Une formation aux duplex a ainsi été organisée en un temps record, formation à laquelle ont participé les producteurs et les animateurs de «Telesguard ». Un bulletin météo réservé aux Grisons a en outre été intégré à ce programme ; une émission pilote a ­permis d’en vérifier l’acceptation par le public. Enfin, le groupe de travail a regardé de près « Cuntrasts discurs », l’émission-débat diffusée quatre fois par an, procédant dans la foulée à quelques ajustements formels de cadrage.

En radio, le nouveau programme diffusé depuis février 2012 a été analysé à intervalles réguliers ; il a été modifié ponctuellement pour tirer parti des enseignements des ateliers et des contrôles en direct, ceux-ci faisant partie des Q-checks. Les discussions des animateurs ont fait l’objet d’une attention particulière, car elles occupent une place de choix dans le nouveau programme radio. Enfin, ces examens qualité ont débouché sur des cours de deux jours réservés à l’ensemble des collaborateurs RTR occupés à produire le programme.

Formation de base et formation continue : les faits

En 2012, RTR a investi près de neuf jours de formation par équivalent temps plein (ETP). Ce chiffre ne tient pas compte des journées de formation des stagiaires. Il y a lieu de souligner que RTR a formé en 2012 tous les collaborateurs du programme et une partie des collaborateurs de l’état-major et de la technique au nouveau système de production « Openmedia ». Le système de production télévisuelle « Sonaps », nouveau lui aussi, a exigé des efforts d’apprentissage de la part des collaborateurs de la rédaction tv et de la technique tv. 

D’autres journées de formation ont été organisées, mais en rapport cette fois avec le nouveau programme radio mis en place en février 2012 ; notons par ailleurs qu’il a nécessité la nomination de nouveaux cadres et la création de nouvelles fonctions au sein des rédactions. Et, pour tout dire, le nombre élevé de journées de formation s’explique aussi par la nécessité de mettre au courant les nouveaux venus à RTR, qui ne justifient pas toujours d’une expérience journalistique. Cette phase d’introduction est considéré comme une période de formation.

La qualité en période de changement

La mise en place du nouveau programme radio en février 2012 a induit une réorganisation de la formation interne. Celle-ci ne sera plus placée sous la responsabilité du chef RH, mais d’une chargée de la formation – un poste à 40% récemment créé – subordonnée directement au directeur de RTR. Un autre poste a été créé, à mi-temps : une tutrice qui s’occupera des nouveaux collaborateurs durant les premiers mois de son engagement ou durant tout son stage si elle s’inscrit au MAZ. La volonté de RTR est d’améliorer l’accueil des personnes qui rejoignent l’entreprise. 

Les internautes sont toujours plus nombreux à utiliser les médias sociaux et certaines émissions de RTR surfent aussi sur cette vague. Il a donc fallu prévoir une formation pour les professionnels qui travaillent sur ces plateformes. 

La rédaction du portail battaporta.rtr.ch, consacré au jeune ­public, produit aussi des vidéos ; les collaborateurs concernés ont dû se familiariser avec le nouveau système de production « Sonaps », avec le soutien du coach JRI interne de la RTR et des monteurs de la technique tv.

Enfin, dans le cadre du projet « Nouveau système de production tv ‹ Sonaps › avec ‹ Openmedia › intégré », les représentants de toutes les rédactions (radio, tv, online) ont participé à des ateliers pour définir les flux de travail qu’ils entendent mettre en œuvre à l’avenir et en informer leurs collègues.

RSIRTRRTSSRFSWI