SRG SSR

Société régionale SRG.D

SRGD LOGO WEB

Analyse du programme

Analyser le programme de SRF : telle est la tâche essentielle de l’Association dans la société civile. Pour la mener à bien, elle se sert principalement des concepts de programmes adoptés chaque année par le Comité régional. Ces concepts permettent à SRG.D d’influencer les contenus du programme SRF. Le Conseil régional participe activement à ce processus en traitant les propositions d’examen. En septembre, il en a traité trois et en a transmis deux pour contrôle au Comité régional, ce qui porte le nombre de propositions traitées à 29.

Le dialogue sur les programmes de SRF a lieu à l’interne et à l’externe. Les organes doivent donc connaître l’offre SSR et pouvoir évaluer sa qualité, mais aussi identifier l’origine de la qualité à SRF et sa raison d’être. C’est la condition sine qua non pour pouvoir renseigner les autorités, les politiques et la population sur les programmes et leur développement et débattre de la valeur et de la qualité du service public. Dans le même temps, ils défendent le rôle que joue l’Association dans la société civile en Suisse alémanique. 

En septembre 2012, lors de la séance média, les discussions ont permis d’asseoir une première base. Les échanges entre membres des organes et le dialogue entre les membres des organes et les responsables du programme ont été au centre de l’événement. D’autres rencontres suivront dès 2013, destinées à multiplier les contacts externes et à élargir le cercle des participants.

Offres de communication : sous le signe de l’ouverture

D’ouverture, il est également question pour les moyens de communication et les rencontres proposées par SRG.D. Ainsi, « LINK », le journal des membres, affiche désormais le même format dans toutes les régions mais s’il ne paraît plus que six fois par an au lieu de neuf, le nombre de pages a été augmenté. La newsletter « Inside SRG SSR » est désormais accessible à toutes les personnes intéressées, tandis que la nouvelle application gratuite de Facebook, « SRG-Podcaster », s’adresse aux plus jeunes.

SRG.D prévoit aussi des activités de communication dans les universités et les hautes écoles spécialisées, qui s’adresseront autant aux leaders d’opinion (recteurs et directeurs d’instituts) qu’aux étudiants. Par ailleurs, une plateforme en ligne a été développée pour les smartphones et les tablettes ; elle cible les étudiants et cherche à attirer leur attention sur le service ­public SSR. SRG.D prévoit de renforcer ses relations avec les leaders d’opinion en leur envoyant des invitations personnelles à certains événements. Elle compte aussi élargir son public ­alémanique en participant à des foires avec ses sociétés membres ; des études sont en cours.

Pour recruter de nouveaux membres, SRG.D mise sur les spots radio et tv. Elle leur propose, en plus de ses publications maison, des invitations aux Journées de Soleure, au tournoi de tennis Swiss Indoors de Bâle et, à partir de 2013, au Welttheater d’Einsiedeln. Ils peuvent aussi assister aux émissions, visiter les studios ou gagner des tickets en lisant la newsletter. Ainsi, SRG.D a enregistré de nouveaux membres : elle comptait 15 403 membres fin 2012, soit 117 de plus que l’année pré­cédente.

La nouvelle organisation des organes est en place

Les organes ont été réorganisés début 2012. Les présidents des six sociétés alémaniques siègent désormais au Comité régional et les membres de la direction du Conseil du public au Conseil régional. Trois groupes de travail soutiennent le Comité régional agrandi : ils se concentrent sur les concepts de programmes, sur les actions de la société civile et les événements ainsi que sur la communication. 

Comme la Conférence des présidents, son groupe de travail dédié aux relations publiques et la commission d’édition de « LINK » ont été dissous. Les anciennes structures parallèles ont disparu, renfonçant dans la foulée la collaboration entre les sociétés régionales et les sociétés membres.

RSIRTRRTSSRFSWI