SRG SSR

RTS Radio Télévision Suisse

RTS Radio Télévision Suisse

Quelle a été la contribution de la RTS au mandat de divertissement?

La RTS, tant en radio qu'en TV, propose aux auditeurs et aux téléspectateurs romands des programmes de divertissement de production propre, soit des jeux et des émissions d’humour et de divertissement, qui ont la volonté d'être fédérateurs et dans lesquels les Romands se reconnaissent. Elle privilégie les émissions produites en public, qui mettent en valeur les artistes suisses tout en gardant un œil intéressé sur la production internationale. Tour d’horizon.

Réaffirmer l’identité romande

Les programmes de divertissement et les jeux sont diffusés en prime time sur RTS Un pour la TV et sur La Première pour la radio. L'émission «Les Coups de Cœur d’Alain Morisod» réunit sur scène et en public une pléiade d’artistes confirmés ou jeunes talents, francophones ou alémaniques, permettant ainsi de dépasser les frontières linguistiques. La RTS innove par ailleurs régulièrement en produisant et en diffusant de nouveaux formats de divertissement dont l'une des valeurs-clés est l’identité romande. Ainsi l'émission «Générations!» allie musique, danse, quiz, images d’archives et humour pour redécouvrir le meilleur des cinq dernières décennies et créer des liens entre les générations. Adapté d’un format canadien, «Un air de famille» fait vivre une expérience inoubliable aux familles romandes: unies par une même passion, le chant, elles se produisent pour la première fois ensemble à la télévision, soutenues avec émotion par le public.

La culture générale au rendez-vous

Divers jeux de la RTS contribuent à une acquisition ludique des savoirs: en TV, «Cash» sillonne la Suisse romande pour faire remporter mille francs aux candidats en répondant à 10 questions en 10 minutes tandis que «Télé La Question» permet de tester sa culture générale. Partenaire de la Loterie romande, la RTS propose également de se divertir en suivant les candidats des «Clés de la Fortune», dont les plus chanceux peuvent remporter cent mille francs. L'auditeur, quant à lui, joue au quotidien avec «Les Dicodeurs», une émission phare de La Première qui se déplace chaque semaine dans une autre ville romande. 

Les petits et grands noms du rire

L’humour valorise aussi, d'abord, les artistes suisses. En TV, grâce au label «Rire en scène» (samedi 20 h 10 sur RTS deux), le public découvre un programme d’humour très souvent innovant. Le choix des spectacles captés et des galas produits permet aux téléspectateurs de repérer des talents parfois peu connus en faisant confiance aux choix du diffuseur. La notion de service public s’inscrit là dans une démarche qualitative ou tout au moins de découverte de talents. En outre, les caméras de la RTS s’invitent tout au long de l’année dans les salles romandes pour immortaliser les spectacles des humoristes locaux, conservant ainsi une empreinte patrimoniale de ces arts vivants. Grâce à ses partenariats, notamment avec le Montreux Comedy Festival ou Morges-sous-rire, la RTS permet à son public de retrouver sur le petit écran les grands noms du rire.

La RTS contribue ainsi activement à l’existence d’un vivier d’artistes dans toutes les disciplines du divertissement en Suisse romande, ceci tant en TV qu'en radio grâce à l'émission satirique «L'agence», diffusée le dimanche matin sur La Première ou à de multiples séquences sur Couleur 3. Le ton enlevé, satirique, audacieux, hilarant parfois de Couleur 3 demeure la «marque de fabrique» de la chaîne jeunes de la RTS. 

Cuisines et terroirs

Les émissions culinaires TV «Al dente», «Pique-Assiette» ou «Descente en cuisine» font partager au plus grand nombre le goût des bonnes choses. Une autre émission à succès, «Un dîner à la ferme», fait pour sa part découvrir au public la richesse des produits du terroir et la vie dans différentes exploitations du pays. Les agriculteurs de chaque canton invitent à tour de rôle leurs homologues à partager un repas typique de leur région dans leur ferme, avec, en 2014 une escapade du côté de la Suisse alémanique et du Tessin.

Quelle a été la contribution de RTS au mandat démocratique?

Comment passionner les Suisses autour des thèmes politiques? C'est l'un des objectifs prioritaires des rédactions Actualité tant TV que radio. 

Un nouveau studio TV pour décrypter l’actualité

La mise en place du nouveau Studio HD de l’Actualité RTS TV a été l'un des événements RTS de l'année 2014. Ce studio HD, dans lequel sont produits notamment «Le 19h30», «Le 12h45» ou «Couleurs locales», a favorisé une véritable révolution technologique mais aussi éditoriale. Il permet depuis cet été de présenter de façon plus lisible les enjeux de l’actualité quotidienne avec une plus grande variété dans le traitement de l’information. A côté des sujets traditionnels, et des invités en direct, le nouveau studio permet, grâce à ses murs images, de mieux mettre en évidence certains éléments chiffrés ou contextuels. Un journaliste peut ainsi donner en direct des explications en s’appuyant sur des éléments graphiques diffusés simultanément à l’antenne. Cette approche journalistique permet une narration plus fluide et plus claire, de quoi aider chacun à se faire sa propre opinion! 

Une lecture éclairée de la vie politique

L'objectif est le même en radio. C’est bien dans le sens d’un développement du concept d’agora – la politique est entendue ici au sens grec du terme, polis, c’est-à-dire les affaires de la Cité – que la rédaction radio a poursuivi ses réflexions. Ainsi, en renforçant ses effectifs au Palais fédéral, la radio s'est dotée d’une force qui permet non seulement de couvrir l’actualité, mais surtout de tisser des liens, de relier des événements, d'analyser et de décrypter ce qui fait la vie politique de la Suisse. La rédaction Actualité de la radio met en avant les acteurs de la vie politique, et pas uniquement les politiciens. En d'autres termes, elle cherche à incarner cette vie politique par tous ceux qui y sont associés d'une manière ou d'une autre, qu'il s'agisse des entrepreneurs, des jeunes, des intellectuels, etc.

La rédaction veut montrer ce qui se cache derrière les faits d’actualité grâce à un journalisme analytique; elle vérifie inlassablement les propos, les vérités et les contre-vérités. Pour exemple, la rédaction Actualité a créé une séquence quotidienne dans la matinale de La Première consacrée au «fact checking». De manière générale, la rédaction Actualité radio relie les événements pour leur donner un sens et adapte ainsi la focalisation sur la politique nationale à des micro-événements locaux, aux événements à l’étranger, à des faits historiques, etc.

Suivre l’actu en continu

Autre nouveauté majeure, le lancement de RTS Info en continu. Cette offre améliorée de l’Actualité radio, TV et web est diffusée sur RTS Un le matin puis sur RTS Deux, sur rtsinfo.ch, sur RTS+ (HbbTV) et sur toutes les applications mobiles de la RTS. Elle a pour vocation principale de fournir un flux d’information en continu sur les différentes plateformes de la RTS en associant les rédactions radio, TV et multimédia. La structure organisationnelle mise en place et les outils choisis ont permis, dès fin 2014 (lancement en janvier 2015), de proposer à nouveau des contenus d’actualité TV («Le 12h45», «Le 19h30», «Couleurs locales») et, c’est une nouveauté, des contenus radio en vidéo («La matinale» avec les flashs, les chroniques, l’invité du matin et également des éléments de «Forum») ainsi que divers enrichissements issus des programmes de la RTS.

Ces démarches journalistiques, tant télévisuelles que radiophoniques, décryptent les facteurs de la cohésion nationale, interrogent notre démocratie directe, développent une perspective historique, sondent les classes d’âge, associent tant les leaders d’opinion que les «penseurs» d’une Suisse multiculturelle et multilingue et permettent ainsi aux auditeurs, téléspectateurs, internautes ou mobinautes de saisir aussi complètement que possible les enjeux de la Suisse actuelle.

RSIRTRRTSSRFSWI