La SSR contribue à souder les différentes parties du pays ainsi qu’à promouvoir la diversité des opinions et la compréhension mutuelle entre les différentes cultures. Dans son offre, elle prend en compte les besoins des personnes atteintes de déficiences sensorielles et propose des programmes sous-titrés, en audiodescription ou encore traduits en langue des signes.

Une télévision sans frontière

En 2017, la SSR a conclu avec sept organisations de personnes atteintes de déficiences sensorielles un nouvel accord dans lequel elle s’est engagée à élargir considérablement son offre aux malvoyants et aux malentendants. D’ici 2022, la SSR doit faire passer la part des programmes TV sous-titrés à 80 %, sous-titrer la majorité des contenus en ligne et augmenter largement le nombre de contenus en langue des signes et avec audiodescription.

  • Sous-titrage: en 2018, 50 % des programmes TV diffusés étaient sous-titrés pour les personnes malentendantes. Tous les programmes des premières chaînes étaient sous-titrés en prime time (entre 19 et 22 h) dans l’ensemble des régions linguistiques, tout comme les émissions en direct du week-end à partir de la mi-journée. Une grande partie des contenus en ligne étaient également sous-titrés en 2018. 
  • Langue des signes: depuis janvier 2008, SRF, la RTS et la RSI diffusent quotidiennement un programme d’information avec une traduction en langue des signes; SRF et la RTS diffusent en plus les émissions «Kassensturz» et «A bon entendeur» en langue des signes. En 2018, la SSR a diffusé 511 heures d’émissions avec traduction en langue des signes: 266 heures pour SRF, 208 heures pour la RTS et 77 heures pour la RSI.
  • Audiodescription: grâce à une description audio en continu, les malvoyants peuvent suivre ce qui se passe à l’écran. En 2018, la SSR a diffusé 822 heures d’émissions en audiodescription (rediffusions comprises): 401 heures pour SRF, 277 heures pour la RTS et 144 heures pour la RSI.

Chaîne du Bonheur

L’aide humanitaire est une tradition à la SSR. Fin 2011, le partenariat qui associait la SSR à la fondation Chaîne du Bonheur a pris la forme d’une nouvelle convention de collaboration. La version remaniée de la convention reprend l’essentiel du document initial: c’est un partenariat étroit entre les deux institutions, impliquant le soutien exclusif des médias SSR lors des appels de dons lancés à l’échelle nationale après une catastrophe, en Suisse ou à l’étranger. La Chaîne du Bonheur est totalement autonome en ce qui concerne la gestion de ses finances. 

Un soutien à près de cinq millions de personnes

N’étant pas une œuvre d’entraide, la Chaîne du Bonheur collabore avec 26 organisations suisses accréditées qui mènent les opérations à l’étranger. En Suisse, elle travaille main dans la main avec des institutions sociales helvétiques. En 2018, elle a soutenu 238 projets en cours dans 39 pays, et est ainsi venue en aide à près de cinq millions de personnes. En Suisse, elle a accompagné plus de 400 jeunes dans leur intégration sociale et professionnelle. Outre la commune de Bondo, quatre communes, une PME et neuf ménages ont reçu une aide après avoir été victimes, entre 2011 et 2016, d’inondations, d’éboulements, de fortes pluies et de glissements de terrain. Au total, en 2018, la Chaîne du Bonheur a donné 37,2 millions de francs à l’étranger et en Suisse.

7,6 millions de francs pour les enfants en Suisse 

La SSR soutient dans ses programmes les journées nationales de collecte de la Chaîne du Bonheur. En outre, SRF, la RTS et la RSI collaborent étroitement avec la Chaîne du Bonheur dans le cadre des opérations de collecte de fonds «Jeder Rappen zählt», «Cœur à Cœur» et «Ogni centesimo conta». A elles seules, ces trois opérations ont permis d’enregistrer environ 7,6 millions de francs de promesses de dons. En Suisse, les dons bénéficient tout d’abord aux enfants qui ont été victimes ou témoins de violence chez eux. A l’étranger, ils permettent à la Chaîne du Bonheur de soutenir les projets d’organisations partenaires en faveur d’enfants et de familles ayant perdu leur maison à la suite de catastrophes naturelles ou de conflits. Au total, en 2018, la Chaîne du Bonheur a rassemblé 32,2 millions de francs de dons.

«2x Noël»: plus de 60 000 colis pour les personnes touchées par la pauvreté

Chaque année, entre Noël et le jour de l’An, la Croix Rouge Suisse (CRS) réceptionne des milliers de colis contenant des denrées non périssables, comme du riz, du thé et des conserves, ainsi que des produits d’hygiène corporelle et des articles de toilette. Dans un grand entrepôt de la CRS, les produits sont triés, empaquetés et distribués aux personnes victimes de pauvreté. Chaque année, des centaines de bénévoles prêtent main forte à l’opération «2x Noël » pour préparer les colis. En 2018, plus de 60 000 colis ont été récoltés, dont 1888 colis en ligne, pour une valeur de 237 000 francs. Ils ont ensuite été distribués en Suisse, mais aussi en Moldavie, au Kirghizistan et en Bosnie. «2x Noël» est une opération conjointe de la CRS, de la SSR, de la Poste et de la Coop, créée en 1997 à l’initiative de la SSR.

Des centaines de bénévoles ont trié les produits reçus dans le cadre de «2x Noël» et ont préparé des colis.

Péréquation financière: des programmes pour tous

La SSR est la seule entreprise média à produire des contenus audiovisuels dans les quatre régions linguistiques et les quatre langues nationales. Et ce, grâce à des valeurs typiquement suisses telles que la solidarité et le fédéralisme, sur lesquelles se fonde notre philosophie et qui nous animent dans notre travail quotidien. Seule la solidarité des Suisses alémaniques nous permet de proposer chaque jour aux autres régions linguistiques une offre radio, TV et en ligne diversifiée et de grande qualité. Grâce à sa péréquation financière, la SSR contribue dans une large mesure à la cohésion nationale, à la compréhension mutuelle et à l’échange entre les différentes régions linguistiques.

Les recettes provenant du sponsoring, du programme et des prestations de service de même que la contribution fédérale à SWI swissinfo.ch vont directement aux unités d’entreprise. Fixée dans le cadre du plan financier et du processus budgétaire de toute l’entreprise, l’allocation des moyens est soumise à l’approbation du Conseil d’administration. Elle repose sur les éléments suivants:

  • socle destiné à financer l’offre de programmes dans la région linguistique selon la Concession, 
  • allocation structurelle destinée à couvrir les charges liées aux activités nationales communes, à l’infrastructure des bâtiments et à la diffusion des programmes,
  • attributions destinées à des activités spéciales, notamment à la diffusion internationale des programmes,
  • attributions destinées à des projets d’envergure.

Péréquation financière: répartition des recettes issues de la redevance

en mio. de francs

  • Somme dont dispose chaque région
  • Montant redistribué à chaque région suivant le principe de la solidarité
  • Recettes perçues au sein de chaque région par le biais de la redevance

Les recettes issues de la redevance (CHF 1,2 milliard) sont redistribuées aux régions selon le principe de la péréquation financière. Une grande partie des recettes perçues en Suisse alémanique est ainsi allouée aux autres régions linguistiques (transfert des prestations centrales inclus; les chiffres ont été arrondis).